Surmédicalisation dans les EMS – Les EMS tranquillisent systématiquement les seniors avec des pilules

Le Conseil suisse des aînés, CSA, est très préoccupé par la situation dans les maisons de retraite et de soins en ce qui concerne l’administration de neuroleptiques. Une enquête de l’Office indépendant des plaintes pour personnes âgées, UBA, a révélé que, sur la base des données de traitement dans 619 EMS en 2019 et 2020, 46% des résident-es de plus de 65 ans recevaient 9 médicaments différents ou plus par semaine. 37% d’entre eux ont reçu un neuroleptique, c’est-à-dire un sédatif, alors qu’ils n’en auraient pas eu besoin – une affection humaine correspondante de la part du personnel soignant et d’encadrement aurait suffi. Les neuroleptiques ne doivent être utilisés que pour les personnes souffrant de schizophrénie ou de troubles bipolaires, et non pour tranquilliser les résident-es, notamment les personnes démentes, dans les maisons de retraite et les établissements médico-sociaux. Les experts parlent de polypharmacie à partir de 5 médicaments seulement, qui entraînent des effets secondaires indésirables. Les conséquences de cette surmédicalisation sont les attaques cérébrales, l’incontinence, les vertiges et les chutes aux conséquences graves.

Lire la suite

Solidarité intergénérationnelle et davantage de normalité pour les jeunes

La pandémie continue, la vie quotidienne des personnes de toutes les tranches d’âge connait des restrictions, et des conséquences à long terme se profilent – surtout pour la jeune génération. Fondamentalement, les organisations signataires ont soutenu et soutiennent encore les mesures de la Confédération et des cantons, mais souhaitent depuis longtemps une discussion nuancée sur une manière de lutter contre la pandémie en adaptant les mesures aux différents groupes d’âge. Nous estimons qu’il est temps. Par ailleurs, l’accent est trop mis sur la santé physique et sur les conséquences et mesures médicales et épidémiologiques. Il faut accorder davantage d’attention et de poids aux dimensions psychiques et sociales de la pandémie et aux conséquences de celle-ci.

Lire la suite

Mise en œuvre de l’initiative sur les soins infirmiers

Le Conseil Suisse des Aînés, CSA, salue la mise en œuvre rapide de l’initiative sur les soins infirmiers dans le contexte d’une offensive de la formation. Il demande que les aspects qualitatifs de l’initiative, tels que les effectifs, soient mis en œuvre tout aussi rapidement.

Lire la suite

Initiative populaire “Oui à la protection des enfants et des adolescents contre la publicité pour le tabac (Enfants et adolescents sans publicité pour le tabac)”. Le CSA est favorable à un “oui” à l’initiative populaire “Enfants sans tabac”.

Le 13 février 2022, la Suisse votera pour savoir si la publicité pour le tabac qui touche les enfants et les jeunes doit être limitée. Des politiciennes et politiciens de tous les horizons politiques, des médecins font campagne pour un “oui” à cette initiative populaire.

Lire la suite

Pandémie de Covid-19 : Triage des traitements de médecine intensive en cas de pénurie de ressources, directives de l’Académie Suisse des Sciences Médicales, ASSM

En Suisse, le système de santé est à bout de souffle. L’augmentation constante du nombre de cas de contamination par le Covid-19 et la charge importante qui en résulte pour les places de soins intensifs dans les hôpitaux conduisent, si la tendance ne peut pas être inversée, à décider quels patients auront encore une place dans les unités de soins intensifs.

Lire la suite