Le Conseil suisse des aînés (CSA) s’oppose à la nouvelle possibilité des assureurs de procéder unilatéralement à un ajustement des conditions générales d’assurance.

Le Conseil suisse des aînés (CSA) rejette la nouvelle formulation de l’art. 35 de la loi sur le contrat d’assurance LCA, selon laquelle l’assureur peut unilatéralement modifier les conditions générales d’assurance. Cette proposition va à l’encontre de l’idée de diligence professionnelle et de bonne foi ainsi que du principe juridique «pacta sunt servanda», d’après lequel les conventions doivent être respectées.

Stabilisation de l’AVS inévitable !

Dans sa prise de position lors de la consultation portant sur le projet « AVS 21 », le CSA souligne qu’un financement supplémentaire doit être trouvé. Il soutient majoritairement un âge de référence de 65 ans pour les femmes et les hommes, une augmentation de la taxe à la valeur ajoutée et les mesures prévues au profit des femmes des années 1958 – 1966.

NON à l’initiative No-Billag

L’Assemblée des Délégués du Conseil Suisse des Aînés (CSA) dit NON à l’initiative No-Billag visant à la suppression de la redevance Radio-TV.
Les seniors en Suisse passent environ deux heures par jour à l’écoute de la radio ou de la télévision.