App Swiss Covid, pas téléchargeable sur les téléphones avec d’anciens systèmes d’exploitation ! Que faire ? (Communiqué de presse)

« La voilà enfin ! L’application Swiss Covid, présentée d’abord comme un remède miracle contre les futures vagues Covid-19, puis malmenée par divers détracteurs. Elle est maintenant disponible en téléchargement. C’est une bonne chose. Téléchargez l’application. Plus il y a de personnes dans ce pays qui disposeront de l’application sur leur téléphone portable, plus la recherche des contacts et le suivi de nouvelles infections, sera efficace. »

Lire la suite

Prise de position – Explications Swiss Covid – Application de traçage coronavirus

Le 9 juin 2020, les Chambres fédérales se sont prononcées en faveur de l’introduction de l’application de traçage du virus et ont statué sur la base légale proposée par le Conseil fédéral permettant son utilisation.

Rappelons qu’il s’agit d’une application smartphone développée en Suisse par l’EPFL en collaboration avec l’EPFZ et l’OFSP, qui devrait être disponible pour tous dès la mi-juin et surtout permettre de mieux lutter contre une nouvelle vague de la pandémie et ainsi éviter à notre pays une nouvelle catastrophe tant sanitaire qu’économique.

Plusieurs questions ont été soulevées afin de garantir l’utilisation de l’application en toute sécurité.

Lire la suite

Pandémie de COVID-19: le CSA appelle à un assouplissement des mesures également pour les personnes âgées dans les maisons de retraite et les EMS !

Dans sa séance du 27 mai 2020, le Conseil fédéral a décidé de nouvelles mesures d’assouplissement pour la population à compter du 6 juin 2020. Lors de la conférence de presse du 27 mai, la situation dans les maisons de retraite et de soins infirmiers, en particulier pour les résidents déments, n’a pas été abordée. Malheureusement, aucune question de journaliste n’a été posée à ce sujet.

Lire la suite

Les personnes âgées ne sont pas un risque, mais peuvent être en danger !

Lorsque les personnes âgées font leurs courses, elles sont souvent prises à partie, tacitement ou verbalement, accusées de représenter un risque et qu’elles devraient rester à la maison. Cela génère la crainte qu’elles pourraient être un danger pour autrui. Les centres de fitness envisagent de réouvrir sans tenir compte des « groupes à risque ». L’association des maîtres coiffeurs a publié un dépliant selon lequel les coiffeurs doivent décider qui ils pourront servir. Le journal le ‘Blick’ relève cela en disant que les coiffeurs n’acceptent pas les groupes à risque.

Lire la suite