Clair préjudice pour les personnes dans les homes

Le Conseil Suisse des Aînés (CSA) s’oppose au préjudice encouru par les personnes dans les homes avec l’adaptation, urgemment nécessaire, des loyers maximums pour les prestations complémentaires.

L’adaptation, depuis longtemps nĂ©cessaire, des loyers maximums pour les prestations complĂ©mentaires est enfin abordĂ©e. Le CSA approuve les mesures prĂ©vues, Avant tout, il salue la prise en compte de la situation diffĂ©rente selon les rĂ©gions – grands centres, ville et campagne -, pour lesquelles des maximums diffĂ©rents sont proposĂ©s. La solution pour les mĂ©nages comprenant plusieurs personnes est Ă©galement appropriĂ©e.

Par contre le CSA s’oppose de manière décidée à l’intention de ne pas augmenter les loyers maximums pour les personnes dans les homes. De la sorte, leur situation serait à nouveau détériorée et ainsi la différenciation selon les régions disparaîtrait.

Des considérations financières ne doivent pas être la raison d’un préjudice pour ce groupe de personnes. Avec la modification de la loi sur le financement des soins du 13 août 2008, le législateur a sciemment prévu et inclus une charge supplémentaire pour les prestations complémentaires. Le vin est tiré, il faut le boire. C’est pourquoi Les nouveaux loyers maximums doivent également s’appliquer aux personnes dans les homes.

Démarre le téléchargement d'un fichier

Démarre le téléchargement d'un fichierStellungnahme SSR zu EL-Mietzinsmaxima