Combattre enfin la violence contre les personnes âgées !

Les abus, les violences physiques et psychologiques à l’encontre des personnes âgées sont malheureusement une réalité et se produisent beaucoup plus fréquemment qu’on veut bien l’admettre. Selon un rapport fédéral, entre 300 000 et 500 000 personnes de plus de 60 ans sont concernées par la violence et la négligence en Suisse, tant à domicile…

détails… Combattre enfin la violence contre les personnes âgées !

Le Conseil Suisse des Aînés recommande le OUI à la loi COVID-19.

Cette loi est indispensable pour faire face à la crise la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale. Elle garantit à la fois la fourniture de biens et de services médicaux essentiels à la population ainsi qu’une aide financière à des milliers de personnes et d’entreprises qui sont en difficulté en raison des restrictions imposées…

détails… Le Conseil Suisse des Aînés recommande le OUI à la loi COVID-19.

La pandémie COVID-19 a fait empirer la discrimination par l’âge

Les personnes âgées, cibles principales, ont été frappées de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Elle a aussi amplifié les préjudices et discriminations liées à l’âge et creusé le fossé intergénérationnel. C’est la mise en garde publiée par quatre agences de l’ONU dans un premier rapport sur l’âgisme. Elles lancent un appel à la…

détails… La pandémie COVID-19 a fait empirer la discrimination par l’âge

Le Conseil suisse des aînés existe depuis novembre 2001 et a qualité d’organe consultatif du Conseil fédéral pour les questions de la vieillesse.

Le Conseil suisse des aînés représente les intérêts économiques et sociaux des aînés face à la Confédération, aux diverses associations et institutions, aux médias et à la société en général.

Eu égard au développement démographique futur selon lequel les aînés devraient représenter jusqu’à un quart de l’ensemble de la population, il est important, qu’à l’avenir, les dispositions légales respectent mieux le contrat entre les générations.

Il ne s’agit pas de créer des privilèges en faveur des seniors, mais plutôt d’édicter des dispositions qui tiennent mieux compte de leurs besoins.