PrĂ©voyance vieillesse 2020 – Cette fois cela doit marcher !

Le 11 novembre 2014, le Conseil fédéral a transmis au Parlement le message attendu sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. Il veut assurer, avec une approche globale, le niveau des prestations de la prévoyance vieillesse. Du point de vue du Conseil suisse des aînés (CSA), il a eu raison de soumettre au législateur un paquet global relatif aux trois piliers de la prévoyance vieillesse.

Après tous les échecs des tentatives de révision, il s’agit maintenant pour le Parlement d’entrer en matière et de trouver un compromis équilibré.

Il est important avant tout pour les personnes en activitĂ©, que la flexibilisation de l’âge de la retraite, ayant Ă©chouĂ© deux fois, soit rĂ©alisĂ©e et que le passage Ă  l’âge de la retraite soit facilitĂ©. Il est Ă©galement important que le deuxième pilier soit mieux adaptĂ© Ă  la situation actuelle. C’est maintenant au Parlement de lĂ©gifĂ©rer avec discernement, de manière convenable et politiquement responsable. La prĂ©voyance vieillesse est trop importante pour jeunes et aĂ®nĂ©s pour se permettre des jeux de politique partisane et de tactique Ă©lectoriste. 

Le projet du Conseil fĂ©dĂ©ral ne correspond pas en tous points aux demandes prĂ©sentĂ©es par le CSA lors de la procĂ©dure de consultation. Il sera encore examinĂ© et dĂ©battu en dĂ©tail. MalgrĂ© tout, le CSA s’engage principalement pour une vaste rĂ©vision garantissant le niveau des prestations dans les trois piliers de la prĂ©voyance vieillesse. Cette fois, cela doit marcher!