Parler avec les seniors et non sur les seniors

Communiqué de presse: Le Conseil Suisse des Aînés (CSA) tient son Assemblée des délégués pour la première fois au Tessin

Le Conseil Suisse des Aînés (CSA) tient son Assemblée des délégués pour la première fois au Tessin. Le contrat de prestations, que le CSA a conclu avec l’Office fédéral des assurances sociales, exige la prise en considération appro-priée de toutes les régions linguistiques de notre pays. Le Congrès du CSA, organisé tous les deux ans, a lieu de ce fait à la frontière des langues à Biel/Bienne.

Les délégués du CSA furent reçus par les autorités et le gouvernement tessinois. Le Président du Grand Conseil du canton du Tessin Gianrico Corti, le Président du Conseil d’Etat du canton du Tessin Manuele Bertoli et le Conseiller municipal de la ville de Lugano Lorenzo Quadri apportèrent les salutations des autorités. Avec une grande satisfaction il fut pris connaissance que le canton du Tessin est le seul canton qui a une loi, depuis dix ans, qui prévoit la promotion et le soutien d’activités pour les seniors. Elles soulignèrent avec fierté les prestations que le Tessin a fournies aux seniors. Un propre Conseil cantonal des aînés surveille l’application de la loi et sert d’interlocuteur pour toutes les questions concernant les retraités. Dans les cantons des Grisons, de Bâle, de Genève et de Fribourg, il y également des réglementations cantonales. Les délégués du CSA demandent aux autres cantons de créer de leur côté leurs organes correspondants et de ne pas seulement conduire le dialogue portant sur les seniors, mais avec eux.

Dans une rĂ©solution, les dĂ©lĂ©guĂ©s du CSA exigent que les contributeurs financiers et les fournisseurs de capitaux ayant financĂ© les assurances sociales actuelles – ce sont les seniors – demeurent reprĂ©sentĂ©s de manière appropriĂ©e dans les commissions extraparlementaires de la ConfĂ©dĂ©ration pour l’AVS, la LPP et le domaine du logement. Il ne peut pas ĂŞtre que seuls les organes d’exĂ©cution et les cantons soient convenablement reprĂ©sentĂ©s. En ces domaines Ă©galement, le principe de parler « avec les seniors et non sur les seniors » doit s’appliquer.