Financement de l’ AI: prise de position du CSA

Par souci de clarification et de transparence, le CSA a toujours Ă©tĂ© favorable Ă  la crĂ©ation d’un Fonds de compensation de l’AI sĂ©parĂ© du Fonds de compensation de l’AVS. La dotation initiale de 5 milliards Ă  ce nouveau Fonds, ainsi que la prise en charge des 12 milliards environ de la dette de l’AI, ne … mehr

Par souci de clarification et de transparence, le CSA a toujours été favorable à la création d’un Fonds de compensation de l’AI séparé du Fonds de compensation de l’AVS. La dotation initiale de 5 milliards à ce nouveau Fonds, ainsi que la prise en charge des 12 milliards environ de la dette de l’AI, ne doivent pas être assumées par le capital AVS, qui, rappelons-le, est constitué par l’accumulation des cotisations AVS. Cela pourrait être dangereux pour les rentes AVS, et en premier lieu, en raison de la 11ème révision de l’AVS, pour leur indexation.

Les retraités sont toujours solidaires des invalides. Mais il ne faut pas transférer les difficultés financières de l’AI à l’AVS. Au moment de corriger enfin l’erreur commise en son temps d’intégrer les comptes de l’AI dans le Fonds de compensation de l’AVS, la Confédération devrait entièrement prendre en charge les 17 milliards en cause.

Des renseignements détaillés sont disponibles auprès:
Dr. Klara Reber, CSA-Co-Présidente, tél. 052 212 61 43, E-Mail: klara.reber@bluewin.ch

Dr. Gérard Heimberg, Président du Groupe de travail « Sécurité sociale », tél. 021 807 36 36, E-Mail:gheimberg@bluewin.ch