Le CSA contre une prime pour seniors

La conseillère nationale Ruth Humbel voudrait introduire une prime pour seniors dans l’assurance maladie de CHF 600 par an pour les personnes âgĂ©es de 55 ou 60 ans. Cette proposition est une attaque contre les fondements de la LAMAL, car sans solidaritĂ©, le rĂ©gime obligatoire de l’assurance est en danger. L’intervention n’apporte rien non plus … mehr

La conseillère nationale Ruth Humbel voudrait introduire une prime pour seniors dans l’assurance maladie de CHF 600 par an pour les personnes âgées de 55 ou 60 ans. Cette proposition est une attaque contre les fondements de la LAMAL, car sans solidarité, le régime obligatoire de l’assurance est en danger. L’intervention n’apporte rien non plus à la transparence dans le domaine de la santé ou pour la stabilisation des coûts. C’est la raison pour laquelle le CSA lance un appel au Conseil fédéral et au Parlement pour qu’ils n’entrent pas en matière.

Les études scientifiques prouvent que ce n’est pas la vieillesse qui occasionne les coûts les plus élevés, mais les derniers mois avant la mort, quel que soit l’âge de la personne concernée.

La LAMAL règle la solidarité entre hommes et femmes, indépendamment de leur état de santé, de leur âge et de leur situation économique. Tout renoncement à une partie de la solidarité met en danger la vraie solidarité. En outre, la durée entière des cotisations payées doit être prise en compte : les personnes âgées ou très âgées n’ont, durant toute leur vie pas ou peu été malades. Elles furent durant des années de « très bons risques » et ont payé des primes nettes durant très longtemps.

L’interpellation ne contient pas non plus d’avantages qui pourraient simplifier des traitements parfois complexes et offrir aux personnes âgées des possibilités de préventions utiles ainsi que, le cas échéant, des soins palliatifs de qualité. L’intervention n’est donc qu’un pur instrument de financement du domaine de la santé et ne contient aucune amélioration structurelle.

Le CSA se prononce résolument en faveur d’une politique de la santé judicieuse, solidaire et publique. Pour le nouveau régime de financement des soins il a donné son point de vue sur ce principe.

Pour de plus amples renseignements :
Peter Seiler, Président du groupe de travail Santé du CSA, 3005 Berne, tél. 031 35l 43 34 , e-mail : p-k-seiler@bluewin.ch

Christiane Jaquet-Berger, co-présidente, tél. 021 652 23 51 M. 079449 46 61, e-mail : jaquet.christiane@cityclable.ch